08 December 2017

Abidjan, 06 December 2017 – This week researchers, policy makers, clinicians and activists involved in the HIV response are attending ICASA2017, in Abidjan, Ivory Coast. As ICASA remains the main political platform for the African HIV response, Doctors Without Borders (Médecins Sans Frontières/ MSF) particularly calls for empowering and fully funding communities, who should be central to & integrated in all aspects of the HIV response.

“In the era of ‘test and treat all’, at the time of the second epidemic wave of HIV resistance, when AIDS patients are back in our emergency rooms, communities are key for a successful response”, stated Dr Mercedes Tatay, MSF International Medical Secretary, during the conference this morning.

“Even during this conference, the voice of the community seems silenced or not heard. What does it mean for the people living with HIV out there in the real world?”

“Let’s walk the talk ! From language to reality and concrete action for people living with HIV. Without the community and the people living with HIV, we will not make it.”

Médecins Sans Frontières/Doctors Without Borders (MSF) currently supports over 230,000 people living with HIV in 19 countries throughout Africa, Asia and Eastern Europe, with a focus on free quality care. This includes test and treat approaches, improved adherence support and differentiated models of care.

 

Abidjan, 06 décembre 2017 - Cette semaine, les chercheurs, décideurs, cliniciens et activistes engagés dans la réponse au VIH participent à ICASA2017, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Alors qu’ICASA demeure la principale plateforme politique pour la réponse africaine au VIH, MSF appelle à l’empowerment et au financement des communautés, qui doivent être centrale et intégrée dans tous les aspects de la réponse VIH.

“ A l’ère du “tester et traiter tout le monde”, au moment où une seconde vague épidémique de résistance au virus du VIH, et alors que les patients du Sida sont de retour dans nos salles d’urgence, les communautés sont clés pour le succès de la réponse ”, a déclaré Dr Mercedes Tatay, Secrétaire médical international de l’organisation Médecins Sans Frontières, pendant la conférence ce matin.

“Même durant cette conférence, la voix de la communauté a été mise sous silence ou n’a pas été entendue. Qu’est-ce que cela signifie pour les personnes vivant avec le VIH, dehors dans le monde réel?”

“Passons maintenant à l’acte ! Pour traduire les mots en actions concrètes et réelles pour les personnes vivant avec le VIH. Sans la communauté et les personnes vivant avec le VIH, nous n’y arriverons pas.” 

Médecins Sans Frontières (MSF) supporte actuellement plus de 230 000 personnes vivant avec le VIH dans 19 pays, en Afrique, en Asie et en Europe de l'Est, en mettant l'accent sur des soins gratuits et de qualité. Ceci inclue des approches de dépistages et de traitement, un soutien pour l'amélioration de l'adhérence et des modèles de soins différenciés.